Champion Canary Club
Graines BEYERS
 
 
 
La Commission Nationale des Juges de France édite deux outils indispensables pour les amateurs de canaris couleurs. 
Un CD-ROM avec les descriptifs et standards 2005 de tous les canaris couleurs + 350 photos d'illustration. 
Un livre format A4 de 48 pages reprenant ces standards 2005 et illustré de 72 photos couleurs. 
Editions entièrement nouvelles: version 2005
CD Rom = 20 euros. Livre = 25 euros. 
Offre jumelée: livre + CD Rom: 42 euros. 
Ajouter à ces sommes 3,50euros (forfaitfrais d'envoi)
Envoyer la commande à Jean-Paul Glémet, 24 rue Coty, 16000 Angoulême - France. 
Libeller le chèque à l'ordre de "CNJF-section couleurs"
Pour l'étranger: payer par mandat postal ou ajouter 15 euros au chèque pour frais bancaires.
 Pour commander, cliquer ici

La coloration des canaris
à fond rouge
par Jean - Paul Glémet
 Reproduction totale ou partielle des articles et documents interdite sans l'autorisation de l'auteur.
Copyright tous pays

Pourquoi colorer?
Les produits colorants
Les méthodes de coloration
La coloration des différents canaris

 

Pourquoi colorer?
Les fringilidés sauvages (chardonneret, bouvreuil…) sont capables de transformer des pigments jaunes trouvés dans leur alimentation végétale en pigment rouge: ils synthétisent eux-mêmes le pigment rouge qui se retrouvera dans leur plumage. D'autres oiseaux comme les flamants roses ont plutôt un pouvoir de fixation du pigment rouge: ils ne le fabriquent pas mais fixent dans leur plumage le pigment rouge trouvé dans leur alimentation (crevettes…). Le canari à fond rouge résulte du croisement du canari avec le tarin rouge du Vénézuéla. Ce croisement donne un canari qui a le pouvoir de fixation du rouge mais pas celui de synthétiser naturellement ce pigment. C'est donc seulement par apport alimentaire qu'on pourra intensifier la tonalité rouge du plumage. Depuis les produits "naturels" (carotte, poivron…) jusqu'aux substances de synthèse, la gamme est large mais seuls les produits de synthèse donnent une vraie couleur rouge. La coloration par produits de synthèse est acceptée officiellement pour les concours depuis le début des années 70 et aujourd'hui elle est généralisée. Ces produits sont sans danger pour la santé des oiseaux.

retour page d'accueil             retour sommaire des articles                retour haut de page







Les produits colorants
Les produits purs: aujourd'hui on trouve principalement trois types de colorants de synthèse utilisables. On peut se les procurer auprès de tous les grossistes et de certains laboratoires.

Les mélanges colorants: certains laboratoires ou marques de spécialités pour oiseaux fournissent des mélanges tout préparés. Ils sont souvent composés à base des produits purs classiques dans des proportions variables et sont additionnés d'excipients. Le plus connu est un produit hollandais de la firme Bogéna.
Les pâtées colorantes prêtes à l'emploi: ce sont des pâtées classiques additionnées d'un colorant de synthèse. Elles sont particulièrement adaptées aux personnes possédant peu d'oiseaux et on en trouve dans toutes les animaleries.
retour page d'accueil             retour sommaire des articles                retour haut de page






Les méthodes
La coloration par l'eau: de moins en moins utilisée car salissante mais efficace. Cela consiste à placer le produit colorant dans l'eau de boisson. Dans ce cas il faut utiliser la cantaxanthine à raison de 1g pour un litre d'eau et renouveler la boisson chaque jour.
La coloration par la pâtée:c'est la méthode couramment utilisée. Soit on utilise une pâtée colorante prête à l'emploi soit on additionne à la pâtée ordinaire un mélange colorant (à la dose prescrite par le fabriquant) ou un mélange "maison" de colorants.
Trucs et astuces:

retour page d'accueil             retour sommaire des articles                retour haut de page





La coloration des différents canaris
Le colorant se fixe dans le plumage uniquement au moment de la pousse des plumes donc il est inutile de colorer en dehors des périodes de poussée des plumes. 
Pour les canaris adultes: la coloration devra se faire de façon régulière pendant la mue c'est à dire après la période de reproduction et jusqu'à la fin de la mue d'adulte (de juillet à novembre).
Pour les jeunes canaris: ces oiseaux étant destinés aux expositions il faudra tenir compte des standards.
 
  • pour les intensifs et les schimmels: le standard demandant que les ailes et la queue soient colorées, il faut débuter la coloration dès la naissance des oisillons en utilisant comme pâtée d'élevage une pâtée avec colorants. On arrêtera seulement après la mue totale c'est à dire vers l'âge de 6 mois. Pour les lipochromes rouge intensif et rouge schimmel certains conseillent de donner un peu de colorant à la mère avant la ponte des œufs puis bien sûr dès la naissance des oisillons: on a ainsi une couleur plus soutenue des rémiges et rectrices. En fin de mue on peut diminuer la dose de colorant ou colorer un jour sur deux.

  •  
    • pour les mosaïques: le standard demandant que les ailes et la queue ne soient pas colorées il ne faut surtout pas colorer à partir de la naissance. On attendra que les jeunes canaris soient indépendants et que la queue ait sa taille définitive (vers l'âge de 40 jours) pour commencer la coloration. On colorera ensuite régulièrement jusqu'à la fin totale de la mue ou de la période des expositions. Le dosage du colorant doit être le même que pour les autres canaris, surtout il ne faut pas sous-doser.

    retour page d'accueil             retour sommaire des articles                retour haut de page



    Présentation du C.C.C.
    Élevages
    du C.C.C.
    Articles
    techniques
    Actualités
    pratiques
    Alimentation et matériel
    Les couleurs des canaris
    Photos de canaris
    Autres sites (links)
    New sur le site